Le pouls de vos pousses

5 février 2016 | Cultures, Technologies

Ça bouge ! Ça bouge ! Nous connaissons déjà l’imagerie satellite et les drones. Voici maintenant qu’une pluie d’objets connectés s’abat sur l’agriculture.

Weenat, une jeune entreprise innovante établie à Lille (nord de la France), offre depuis un peu plus de deux ans un système de sondes sans fil qui, plantées tout bonnement dans les champs, mesurent la température du sol et de l’air, le taux d’humidité et la pluviométrie avant de les retransmettre aux agriculteurs en temps réel sous forme d’un service web accessible sur tout support (téléphone, tablette ou ordinateur. Cette technologie se distingue du fait qu’elle ne requiert pas de batteries, pas de recharges, pas de câbles et qu’elle offre une autonomie de 5 ans.

Sur le terrain, l’un des capteurs mesure la pluviométrie, l’hygrométrie et la température à 30 cm de profondeur, tandis qu’un deuxième récolte les données à 60 cm en tenant compte du type de sol (argileux, crayeux, limoneux, etc.) et de la variété de l’espèce cultivée.

En plus de ces informations vitales, le système est enrichi de renseignements tels des données météo prévisionnelles passées qui facilitent l’anticipation du comportement des parcelles de terre d’une année à l’autre.

Une fois l’analyse de l’ensemble des données complétée par les spécialistes de Weenat, l’agriculteur reçoit directement sur son téléphone intelligent les recommandations pour l’irrigation, la gestion du temps et l’optimisation des lopins plus éloignées. Cette solution est évidemment moins onéreuse qu’un suivi par satellite ou par drone et peut être appliquée sur la betterave, le maïs, le colza, la pomme de terre ou toute autre espèce irriguée.

Visionner la vidéo sur le fonctionnement de la technologie de Weenat.

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This