Le bétail au bout du doigt

13 septembre 2015 | Élevage, Technologies

Depuis la conquête de l’Ouest et le déclin des troupeaux de bisons, l’élevage bovin a connu un boom phénoménal, tout comme les encans. Encore aujourd’hui, près de 600 000 animaux (bovins, ovins, porcins, caprins) sont vendus et achetés de cette façon au Québec. Mais Internet va-t-il bientôt sonner le glas sur la profession de courtier en bestiaux ?

Le 16 juin 2015, Le Groupe TMX a annoncé le lancement de la plateforme en ligne AgriClear qui offre des services d’opérations et de paiement aux acheteurs et aux vendeurs de bétail américains et canadiens, sans devoir s’inscrire ou débourser un frais annuel d’adhésion.

Grâce à cette plateforme, l’entreprise met à la disposition des éleveurs de bétail un tout nouvel outil transactionnel offrant notamment l’assurance du paiement à la livraison du bétail selon des modalités convenues. Les négociants qui composent l’ensemble des utilisateurs d’AgriClear peuvent inscrire et exécuter de façon sécuritaire des opérations d’achat ou de vente de bétail par voie électronique.

En tant qu’acheteur, les éleveurs peuvent rechercher le bétail qui correspondent à leurs besoins précis (poids, reproduction, race, région, certificats de santé, traçabilité, programmes d’alimentation). Ils établissent leurs propres conditions de prix et de vente. En ce qui concerne les vendeurs, AgriClear fournit l’occasion de faire du réseautage en toute sécurité avec les acheteurs provenant de tous les États-Unis et du Canada.

Agriclear, qui possède des bureaux à Calgary, à Houston, à Bowling Green (Kentucky) et à Greeley (Colorado), bénéficie du soutien financier et du savoir‑faire en matière de compensation de NGX, filiale du Groupe TMX. Les fonctionnalités d’AgriClear visent à procurer nombre d’avantages aux acheteurs et aux vendeurs de bétail américains et canadiens, dont une structure tarifaire compétitive, un marché élargi et un plus vaste réseau de membres authentifiés, ainsi que la garantie d’exécution des opérations de NGX.

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
La guerre aux champignons

La guerre aux champignons

 « À quelque chose malheur est bon ». Ce proverbe du 17e siècle conserve toute sa pertinence en ces temps de COVID. En raison de la fermeture de ses frontières, l’Australie a vécu une pénurie de main-d’œuvre étrangère dans le domaine...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

Les huîtres recyclées

Les huîtres recyclées

Mille millions de mille sabords ! Il aura donc fallu la vague du changement climatique pour que les pêcheurs des Îles de la Madeleine réalisent qu’ils pouvaient se lancer dans la culture des huîtres en haute mer. Depuis une dizaine d’années,...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This