La vie en (cochon) rose

30 juillet 2020 | Bien-être animal, Élevage, Porcin, Santé, Sciences

Entre l’humain et le porc, il n’y a pas que le coeur qui présente des similitudes. L’un comme l’autre peut éprouver un stress qui les mène à la dépression. Dans les deux cas, cette détresse a augmenté au fil des dernières décennies et peut causer une perte de poids ou une accumulation de graisse. Pour l’omnivore, des scientifiques russes ont testé un nouvel additif alimentaire destiné à les remettre sur le piton. Un p’tit bol d’ascorbate de lithium pour voir la vie en rose?

Le transfert de porcs d’un groupe à un autre, les changements dans l’alimentation, le sevrage ou le bruit que l’on peut retrouver dans les élevages industriels sont autant de causes pouvant entraîner des symptômes dépressifs. Des chercheurs de l’Institut panrusse de recherche en physiologie, biochimie et nutrition animale se sont donc penchés sur le type de stress qui peut augmenter les chances de mortalité précoce. En ajoutant une combinaison d’acide ascorbique et de lithium à leur alimentation, ils ont constaté une plus grande résistance au stress, une réduction des comportements agressifs, de même qu’une meilleure productivité et reproduction.

Selon les chercheurs russes, cet additif possède certaines propriétés adaptogènes et empêche une forte augmentation des niveaux d’adrénaline et de noradrénaline chez les porcs. L’additif permet également de freiner les concentrations de cortisol, qui est considéré comme le principal facteur de stress dans la circulation sanguine au niveau physiologique. Les échantillons de sang prélevés au cours des essais ont montré qu’en agissant sur le métabolisme des protéines et des lipides, l’ascorbate de lithium active, entre autres, les fonctions associées au transport des lipides et des hormones stéroïdes, ce qui contribue à obtenir un poids vif plus élevé et une meilleure qualité de viande.

Pour ne rien gâcher, l’ascorbate de lithium augmenterait le nombre de porcelets tout en améliorant les propriétés nutritionnelles du lait pendant la lactation.

Source: Pig Progress

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les larves à pattes

Les larves à pattes

Croyez-le ou non, des chercheurs ont eu l’idée saugrenue de recourir à des larves (dépourvues de pattes !) pour voir si cela pouvait réduire les problèmes de boiterie des poulets de chair. Le plus étonnant, c’est que ça a marché. Quand on sait que les complications...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This