Les coqs blindés

14 février 2018 | Alimentation, Avicole, Bien-être animal, Santé, Sciences

Aux États-Unis seulement, la coccidiose est une maladie intestinale qui menace 9 millions de poulets et inflige 800 millions $ US de pertes de production par an. C’est sans parler de la Salmonella et de la Campylobacter qui, bon an mal an, sont responsables de 2 à 3 millions de cas de gastroentérite humaine. Bien déterminée à combattre ces fléaux, une équipe de chercheurs du Texas a développé un test sanguin qui pourrait bien servir à rendre plus robuste le système immunitaire de la volaille.

Le test mis au point par les scientifiques du Service de recherche agricole (ARS) du College Station permet d’identifier les coqs dont le sang contient des niveaux naturellement élevés de cytokines et de chimiokines, deux molécules indispensables pour mobiliser la réponse immunitaire innée des oiseaux.

Forts de ce résultat, les éleveurs de volailles commerciales peuvent développer une lignée de poulets de chair plus résistants aux pathogènes. Une telle protection, surtout pendant la première semaine de vie des oiseaux, peut réduire les coûts liés au bien-être des animaux et à la salubrité des aliments.

Les chercheurs ont exposé à plusieurs pathogènes un groupe de poulets possédant un haut taux de cytokines et de chimiokines et l’ont comparé à des poulets issus de coqs ayant un niveau plus faible de ces molécules. Les résultats publiés ont montré que les premiers étaient porteurs de moins de pathogènes et donnaient moins de signes d’infection que le second groupe.

Cette résistance pourrait signifier que cette lignée de poulets arriverait à l’usine de transformation avec moins de maladies, ce qui améliorerait d’autant la sécurité des consommateurs.

Source: ARS

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les vaches autorefroidissantes

Les vaches autorefroidissantes

Quand j’allais à l’école, on nous apprenait que la température baissait de 1 °C chaque fois que l’on s’élevait de 100 m. Aujourd’hui, une étude tanzanienne nous révèle que la production de lait des vaches diminue de 0,5 litre pour chaque degré...

Les traîne-la-jambe

Les traîne-la-jambe

Si un soldat arrive au centre de recrutement avec un caillou dans la botte, c’est facile d’identifier son problème et de le régler. Mais si la moitié du régiment se pointe en boitant, bonne chance pour la campagne de Russie ! Même combat dans les poulaillers. On a...

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Photo: Opération Dernière Chance 3,1 millions de tonnes. C’est la quantité de résidus alimentaires produite annuellement au Québec, selon une étude menée par Recyc-Québec publiée en juin 2022. Et le plus frappant dans tout ça, c’est que 39% de ces résidus alimentaires...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This