Les capteurs de fraîcheur

14 novembre 2017 | Alimentation, Environnement, Santé, Technologies

D’ici peu, tant les producteurs de viande que les chaînes d’approvisionnement alimentaires et les détaillants de fruits et légumes pourraient bien être en mesure de déterminer la tendreté, la fraîcheur ou la maturité optimale de leurs denrées. Grâce à l’imagerie hyperspectrale, non seulement tout ce beau monde pourrait évaluer la qualité de ses produits et le moment où ils ont le plus de valeur, mais il réduirait l’énorme gaspillage et assurerait une plus grande sécurité à leurs clientèles.

C’est dans la baie de San Francisco que la jeune entreprise ImpactVision a développé son logiciel qui, à partir de l’utilisation de capteurs hyperspectraux qui photographient les aliments, est capable d’analyser chacun des pixels de l’image et d’identifier une molécule d’un aliment pour en détecter, entre autres, son contenu nutritionnel, les niveaux de fraîcheur et la quantité de protéines, de graisses, de sucre ou d’humidité qu’il contient.

Non seulement le logiciel utilise-t-il la vision par ordinateur, mais c’est en comparant des clichés préenregistrés dans une banque d’images montrant des aliments à différentes phases de leur évolution qu’il «apprend» à reconnaître les caractéristiques qu’il doit déceler.

Contrairement aux tests d’échantillons actuels qui sont destructifs, le système hyperspectral est non invasif, se fait en temps réel et remplace les tests de laboratoire qui prennent beaucoup de temps.

Quand on sait que le tiers de la nourriture produite dans le monde est gaspillé, que la fraude alimentaire coûte à l’économie mondiale plus de 40 milliards de dollars par an et que l’œil humain ne peut rivaliser avec les techniques d’imagerie, on peut imaginer que l’entreprise a de beaux jours devant elle.

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
La température en 3D

La température en 3D

Gabriel Fahrenheit, le physicien allemand qui a mis au point le thermomètre à mercure, serait certainement déçu de voir son invention remisée aux oubliettes. Mais il capoterait devant ces caméras industrielles 2D et 3D qui, jumelées à des algorithmes rompus...

Au meuuuuunu, ce midi…

Au meuuuuunu, ce midi…

On le sait depuis longtemps, en matière de fibres alimentaires, l'herbe et le fourrage constituent le nec plus ultra pour la bonne santé du bétail. À cela, bien sûr, on rajoutera graminées et autres plantes. Ce n’est pas le choix qui manque. Maïs, blé tendre, orge,...

La guerre au périssable

La guerre au périssable

Pour ne pas manger ses bas, il ne suffit pas à un producteur de grain de bien ensemencer ses champs, de jouir d’une météo idéale durant toute la période de croissance et de procéder à la récolte dans de bonnes conditions. L’entreposage de ses céréales est absolument...

Dernières publications

Loading
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

Prochain événement

Si t’es dans le champs côté élevage, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrits!

Pin It on Pinterest

Share This