La canopée artificielle

19 décembre 2022 | Cultures, Environnement, La rubrique de Pierre

Il n’y en aura pas de facile. Au Québec, on se demande s’il vaut mieux pour la planète de cultiver nos propres tomates de serre à longueur d’année plutôt que d’en importer sur 3 000 km depuis le Mexique. En France, on s’interroge sur la pertinence d’installer des panneaux photovoltaïques au-dessus des cultures de soja ou des vignes. Rien n’étant tout noir ou tout blanc et la crise de l’énergie battant son plein, nos cousins français expérimentent l’agrivoltaïsme qui a le vent en poupe.

En Haute-Saône, une armée de 5 500 panneaux photovoltaïques a été disposée à cinq mètres du sol sur des allées de 27 mètres de large. Cela permet à d’imposantes moissonneuses-batteuses d’avaler allègrement les cultures céréalières qui ont poussé sous les trois hectares de panneaux qui pivotent tantôt pour suivre le soleil, tantôt pour laisser passer la pluie ou encore pour protéger de la chaleur ou des intempéries. Selon les premiers constats, les premiers grains de soja qui ont mûri sous la protection de cette structure seraient en moyenne plus lourds et plus riches en protéines que ceux que l’on a fait pousser dans des champs adjacents.

C’est TSE, l’entreprise française d’énergie solaire qui est l’initiatrice de cette expérience. Son installation de panneaux fixés sur des câbles un peu à la manière des téléphériques peut produire un maximum de 2,5 mégawatts, soit l’équivalent de consommation de 1 350 habitants. Quant à l’agriculteur qui a joué le jeu, il engrange quelque 6 000 $ CAN par an durant la phase d’essai de neuf ans.

Source : France 24

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
L’agriculture au ciel

L’agriculture au ciel

Pouvoir se targuer de posséder des drones pour vaquer à ses tâches sur la ferme, c’est appartenir au club sélect des branchés. Bravo ! Mais que dire de ceux qui disposent déjà du premier satellite qui fera partie d’une constellation de sept engins spatiaux à vocation...

Alchimistes de l’or brun

Alchimistes de l’or brun

Chaque année, les habitants de la planète se soulagent de 800 millions de tonnes de matières fécales, soit l’équivalent en poids de 140 pyramides de Gizeh. Mais ils sont détrônés par les déjections des animaux d’élevage qui pourraient facilement remplir à...

Belle patte, longue vie!

Belle patte, longue vie!

Y a-t-il quelque chose qui ressemble plus à un cochon qu’un autre cochon ? À tel point, d’ailleurs, que les Chinois qui ont réussi à ficher toute leur population avec la technologie de reconnaissance faciale ne sont toujours pas parvenus à le faire pour...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This