Le méthane dégonflé

15 juin 2021 | Alimentation, Bovin, Environnement, Santé, Sciences

Le méthane, le méthane! Il ne remplit pas seulement l’atmosphère. Il se répand partout dans les journaux et les conversations des écologistes où l’on pointe beaucoup du doigt les agriculteurs. Heureusement, il y a pas mal de monde qui se penche sur le problème pour en diminuer la source. Des groupes de recherche développent une solution qu’ils se préparent à mettre sur le marché un additif alimentaire pour le bétail à base d’algues rouges. Il semble qu’il éliminerait presque complètement la production du gaz indésirable.

Selon les recherches entreprises à l’Université de Californie (Davis), il suffirait d’à peine 0,5% d’algues rouges (asparagopsis) incorporées à la diète des animaux pour que ce gaz à effet de serre parmi les plus dévastateurs soit étouffé dans l’œuf ou plutôt… dans le tube digestif des animaux. L’asparagopsis qui contient du bromoforme empêche tout simplement l’hydrogène de se lier aux atomes de carbone. Un essai de 147 jours a confirmé la réduction du méthane provenant des bovins de boucherie nourris aux algues rouges. Mieux ! L’additif réduisait les besoins alimentaires de 14% sans changement dans le gain de poids des bouvillons. 

Une autre série d’études réalisée à court terme sur des vaches laitières en lactation par le Penn State University a permis d’obtenir une réduction des émissions de méthane de 80% sans effet sur la consommation d’aliments, le rendement ou la qualité du lait. On respire déjà mieux !

Source : DairyGlobal

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

Les larves à pattes

Les larves à pattes

Croyez-le ou non, des chercheurs ont eu l’idée saugrenue de recourir à des larves (dépourvues de pattes !) pour voir si cela pouvait réduire les problèmes de boiterie des poulets de chair. Le plus étonnant, c’est que ça a marché. Quand on sait que les complications...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This