Le gros porteur

14 mars 2017 | Cultures, Sciences

Fière de ses 5000 variétés de pommes de terre de toutes les couleurs et toutes les formes, la Bolivie n’allait pas en rester là. Dès cette année, Agricomseeds, une firme de Santa Cruz, offrira un maïs «gros porteur». Il aura fallu 12 années de recherche à l’entreprise pour concevoir un maïs qui puisse agglutiner jusqu’à deux fois plus de grains sur la matrice de l’épi. De ce seul fait, cette nouvelle plante herbacée pourrait se targuer d’offrir un rendement deux fois plus élevé que la normale. Agricomseeds soutient que son épi lui aurait permis d’obtenir une augmentation de rendement de 35 à 50%.

Baptisé Leadgrain, ce maïs hybride n’est pas génétiquement modifié. Grâce à sa caractéristique de duplication des grains, le nouveau venu offrirait l’avantage d’être plus résistant à la chaleur et à l’évapotranspiration puisque pour atteindre le même rendement que le maïs standard, il requiert 23% mois de densité de plantation par hectare, ce qui contribue à diminuer le stress thermique.

Cette caractéristique n’est pas sans intérêt quand on sait qu’en raison du réchauffement climatique et des risques accrus de sécheresse, le rendement du maïs pourrait diminuer de 15 à 30%.

Source: Agricomseeds

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les vaches autorefroidissantes

Les vaches autorefroidissantes

Quand j’allais à l’école, on nous apprenait que la température baissait de 1 °C chaque fois que l’on s’élevait de 100 m. Aujourd’hui, une étude tanzanienne nous révèle que la production de lait des vaches diminue de 0,5 litre pour chaque degré...

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Opération Dernière Chance, la chance de faire une différence

Photo: Opération Dernière Chance 3,1 millions de tonnes. C’est la quantité de résidus alimentaires produite annuellement au Québec, selon une étude menée par Recyc-Québec publiée en juin 2022. Et le plus frappant dans tout ça, c’est que 39% de ces résidus alimentaires...

Le Messie, version microbe

Le Messie, version microbe

À elles seules, les activités agricoles sont responsables d’environ 30 % des émissions globales de gaz à effet de serre. Pour réduire considérablement les niveaux de GES, une société australienne inocule les cultures avec des champignons microbiens. Ceux-ci...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This