Le bien-être d’au-truies!

15 juin 2021 | Bien-être animal, Porcin, Santé

Trois truies sur quatre dans le monde passeraient leur vie en cage dans des conditions peu enviables. Par ailleurs, 92% des Canadiens estiment qu’il est important de leur offrir des normes de bien-être élevées. Aussi, les agriculteurs de la filière porcine qui ont adopté les systèmes de mise bas sans cage auraient constaté une amélioration de la santé de leurs animaux ainsi qu’une plus grande production de lait pour leurs porcelets. C’est ce qu’affirme l’organisme Protection mondiale des animaux.

Selon le rapport de l’organisation, des producteurs auraient remarqué que les truies élevées sans cage présentaient moins de maladies et de problèmes de pattes. Elles auraient éprouvé moins de difficultés lors de la mise bas, ce qui réduirait à la fois les infections, le recours aux antibiotiques et l’impact de l’élevage porcin sur la résistance aux antimicrobiens. On aurait aussi observé de meilleures compétences maternelles naturelles. Une plus grande quantité de lait maternel favoriserait aussi la croissance plus rapide et en santé des porcelets. Pour finir, elles manifesteraient moins de stress à l’égard des éleveurs qui les soignent. 

Au Québec, la mise à niveau des gestations en parc qui devait être mise en application en 2024 a été reportée à 2029 en raison du rythme auquel les fermes sont converties. Selon les données du CDPQ, en 2020, leur pourcentage était légèrement supérieur à 30%, ce qui dépasse le niveau de conversion des autres provinces canadiennes de 5% à 10% selon le Conseil Canadien du Porc. La norme pour les truies gestantes exigera une superficie minimale de 22 pieds carrés et une liberté de mouvement. Cela signifie que pour conserver le même volume de production, il faudra prévoir un agrandissement des bâtiments de 15 à 20 %.  Il en va de leur survie… et de leur bien-être !  

Source : The Pig Site

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les larves à pattes

Les larves à pattes

Croyez-le ou non, des chercheurs ont eu l’idée saugrenue de recourir à des larves (dépourvues de pattes !) pour voir si cela pouvait réduire les problèmes de boiterie des poulets de chair. Le plus étonnant, c’est que ça a marché. Quand on sait que les complications...

Nuage porcin

Nuage porcin

Dans la tristement célèbre région de Wuhan, la Chine construit une porcherie qui pourra produire et abattre 1,2 million de porcs par an. À eux seuls, ces deux gratte-ciel de 26 étages (1 000 bêtes par plancher) représenteraient près de 20 % de la...

La mort du poush poush

La mort du poush poush

Tout comme le banc de traite est disparu des étables pour devenir un objet de collection dans les marchés aux puces, les vaporisateurs à acariens et autres bibites parasitaires des poulaillers pourraient bien sombrer dans l’oubli. Des chercheurs américains évaluent...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This