Les mélodies du bonheur

14 mai 2019 | Avicole, Bien-être animal, Élevage, Sciences

C’est bien beau la chaleur, l’eau fraîche, la belle moulée, le dépistage visuel et les détecteurs de bobos, mais a-t-on jamais pensé écouter ce que les poulets de chair nous gazouillent à propos de leur santé et de leur bien-être ? Des chercheurs anglais ont décidé de tendre l’oreille et d’ausculter les vocalises et autres pépiements des poussins afin de comprendre et de répondre de manière rationnelle à leurs besoins. Ils espèrent aussi pouvoir en apprendre sur la productivité des oiseaux au cours de leur vie.

Le projet coordonné par le Département de l’agriculture, des sciences vétérinaires et alimentaires de l’Université de Bristol vise plus particulièrement les poulets élevés dans des conditions d’élevage intensif. Grâce à l’utilisation de mesures automatisées, l’analyse des informations sonores pourrait permettre aux éleveurs de prendre des décisions éclairées permettant d’anticiper et d’éviter les impacts négatifs sur le bien-être et la santé que peuvent créer les systèmes d’élevage de volailles.

Le projet a pour objectif l’identification et la caractérisation des vocalisations par des poussins, à l’aide d’outils d’évaluation audio automatisés, au tout début de leur vie et dans des conditions agricoles normales. Le projet examinera également les liens possibles entre des sons individuels spécifiques et des comportements sociaux, ainsi que la caractérisation des changements possibles de vocalisation en termes de fréquence et de type de sons à mesure que les oiseaux se développent.

Dirigée par le Dr Andrew Butterworth, l’étude qui débutera en septembre voudra, en outre, déterminer s’il existe des liens entre les changements de cui-cui, la fréquence et le type de sons et les modifications des facteurs environnementaux internes. Une étude précédente dans le domaine avait pu démontrer que le poids d’un poulet pouvait être prédit par l’analyse de la fréquence des sons qu’il émet. Avouez que ces confidences intimes vous laissent sans voix.

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les larves à pattes

Les larves à pattes

Croyez-le ou non, des chercheurs ont eu l’idée saugrenue de recourir à des larves (dépourvues de pattes !) pour voir si cela pouvait réduire les problèmes de boiterie des poulets de chair. Le plus étonnant, c’est que ça a marché. Quand on sait que les complications...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

La chair sans âme

La chair sans âme

Selon certains chercheurs, délaisser la viande de boucherie pour un substitut à base de plantes pourrait menacer plus d’un million d’emplois dans l’industrie. Mais il y a plus. S’il est vrai que les cellules souches d’une seule vache pourraient remplacer les...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This