La cocotte chauve

29 janvier 2021 | Alimentation, Avicole, Bien-être animal, Élevage, Sciences

Les poules et les coqs, vous le savez, sont des êtres territoriaux dont l’organisation est fortement hiérarchisée. Et comme on gagne son rang par picage, vaut mieux bien être pourvu de plumes! C’est vrai pour rester bien au chaud, pour éviter les blessures lors des accouplements et, tiens! tiens!, même lorsque c’est l’heure du lunch. Des chercheurs des Pays-Bas sont venus à la conclusion que lorsque les poules ont plus d’espace de mangeoires, elles courent moins de risque de devenir chauves.  

Les travaux réalisés à l’Université de Wageningue ont démontré qu’une poule dépourvue de la moitié de ses plumes mange près de 20% plus de nourriture et sa conversion alimentaire est moins bonne. Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont placé 4 500 poules, dont 9% de mâles dans deux poulaillers de 700 mètres et disposant de mangeoires de 13,6 cm de longueur. Dans deux autres poulaillers de 900 mètres, 6 000 poules, dont 9% de mâles jouissaient de mangeoires de 15,9 cm.

Lors des évaluations faites sur 30 poules prélevées aléatoirement dans chacun des poulaillers à 35, 45, 51 et 58 semaines, les chercheurs ont réalisé que les plumes des oiseaux qui avaient disposé des mangeoires plus longues avaient un meilleur plumage, sauf à 45 semaines où les résultats ont été similaires. C’est dire qu’un espace supplémentaire de 2,3 cm permettrait à ces dames d’aller moins souvent chez le coiffeur

Source : All About Feed 

Pierre

Pierre

Journaliste principal

Père fondateur d’Élevage et Cultures, Pierre a donné à la revue sa touche d’humour qui nous plaît tant. Vous pouvez retrouver tous ses articles traitant des actualités technologiques et scientifiques agricoles dans la Rubrique de Pierre.

Vous aimeriez aussi..
Les larves à pattes

Les larves à pattes

Croyez-le ou non, des chercheurs ont eu l’idée saugrenue de recourir à des larves (dépourvues de pattes !) pour voir si cela pouvait réduire les problèmes de boiterie des poulets de chair. Le plus étonnant, c’est que ça a marché. Quand on sait que les complications...

Au goulag, la mauvaise protéine!

Au goulag, la mauvaise protéine!

Encore heureux qu’au pays de Poutine, on puisse se vanter d’autre chose que de produire des missiles hypersoniques et d’avoir envie de jouer avec le bouton nucléaire. Un groupe de scientifiques russes de l’Université agraire d’État du Kouban (à bonne distance du pont...

La chair sans âme

La chair sans âme

Selon certains chercheurs, délaisser la viande de boucherie pour un substitut à base de plantes pourrait menacer plus d’un million d’emplois dans l’industrie. Mais il y a plus. S’il est vrai que les cellules souches d’une seule vache pourraient remplacer les...

Dernières publications

Loading
Visiter notre boutique
Suivez-nous

Facebook

Twitter

Instagram

Linkedin

Youtube

Contactez-nous
Kit média

Consultez notre Kit Média pour retrouver toutes les informations relatives à notre audience et nos offres de placement publicitaire.

PUBLICITÉ
Prochain événement
Soutenez le projet Élevage et Cultures en faisant un don

Si t'es dans l'champ, abonne-toi à notre infolettre!

Vous êtes bien inscrit(e)!

Pin It on Pinterest

Share This